Marche nordique

Présentation

www.athle.fr

 

 

 

 

La Marche Nordique : Présentation

Qu’est ce que la marche nordique ?

La marche nordique est une autre conception de la marche, beaucoup plus active. Le principe est simple : il s’agit d’accentuer le mouvement naturel des bras pendant la marche et de propulser le corps vers l’avant à l’aide de deux bâtons qui permettent d’aller plus vite et plus loin. L’ensemble du corps entre en action et la dépense d’énergie est accrue. En raison d’une technicité simple et d’un apprentissage peu fastidieux,  le plaisir de la pratique est présent dès le début.

Découvrez la marche nordique en vidéo :

Qui peut pratiquer la marche nordique ?

De par sa facilité et sa dimension « Sport santé », la marche nordique s’adresse à tout le monde quels que soient l’âge ou la condition physique de chacun. La marche nordique saura satisfaire tous les pratiquants, des adolescents aux retraités en passant par les sportifs confirmés, ce qui en fait une discipline très conviviale et familiale.

Bref historique

La marche nordique s’est développée dans les pays scandinaves au début des années 1970. Inspirée des disciplines nordiques telles que le ski de fond, cette pratique recensait en 2009 plus de 8 millions de pratiquants. La marche nordique atteint le sud de l’Europe en passant par l’Allemagne et la Pologne où elle connait une forte expansion.

En France, c’est la Fédération française d’athlétisme qui possède la délégation marche nordique du Ministère des Sports. Cette discipline s’inscrit depuis plusieurs années dans les activités santé loisirs développées par la FFA. Ses missions sont la promotion, la formation et l’encadrement de cette activité. Grâce à ses actions la marche nordique a déjà séduit plus de 20.000 pratiquants en club.

Les bienfaits de la Marche Nordique

La marche nordique tonifie le corps

Le schéma ci-contre nous montre que le mouvement complet de la marche nordique permet un renforcement général de toutes les chaînes musculaires et articulaires du corps.
Contrairement à la marche et à la course traditionnelle (qui exploitent surtout les membres inférieurs), l’utilisation des bâtons favorise le développement musculaire des parties supérieures du corps. Les abdominaux, les bras, les pectoraux, les épaules et le cou se trouvent sollicités au même titre que fessiers et cuisses.
La marche nordique est une pratique très complète ; elle sollicite 80% des chaînes musculaires et permet de sculpter le corps dans son ensemble. Néanmoins et selon les objectifs de chacun, des exercices de renforcement musculaire sont proposés lors des séances de marche en nature, ce qui permet un travail plus localisé de manière ciblée.

La marche nordique permet de mieux respirer

Durant l’effort, l’activation cardio-vasculaire en marche nordique est comparable à celle d’un jogging à allure modérée. La position du corps et l’utilisation des appuis latéraux en marche nordique favorisent l’amplitude pulmonaire et l’oxygénation (environ 60% de plus par rapport à une pratique classique de la marche normale).

La marche nordique fortifie les os

Les os ont besoin d’être soumis à des vibrations pour se fortifier. Le planter des bâtons au sol assure l’optimum de vibrations et ce sans agresser les articulations. La pratique avec des bâtons télescopiques atténue fortement ces bienfaits.

La marche nordique aide à l’amincissement

En impliquant toutes les chaînes musculaires du corps, la marche nordique augmente sensiblement la dépense énergétique : jusqu'à 40 % de plus par rapport à la marche traditionnelle. Dans cette activité d’endurance, le corps consomme essentiellement les graisses pour soutenir l’effort. Elle permet ainsi, au pratiquant assidu d’affiner sa silhouette et de perdre du poids (≈ 400 Kcal/h dépensées).

Contre indications

La marche Nordique convient à pratiquement tout le monde. Toutefois : - Evitez de pratiquer cette activité si vous souffrez d'une arthrite. - N’utilisez pas de bâtons si vous avez des tendinites sur les membres supérieurs, ou d'importantes affections rhumatismales sur le haut du corps ou dans les pieds. - Pratiquez de manière modérée en cas d’arthrose.

En pratique

Après un échauffement - en musique ou non (si si ça arrive) Rigolant - qui passe en revue les différentes parties du corps qui vont être en action:

  • chevilles
  • jambes
  • bras
  • torse
  • épaules

Deux types de séances sont possibles: nous essayons de varier d'une séance à l'autre pour travailler de manière complémentaires sans tomber dans l'ennui.

  1. Une boucle avec plus ou moins de dénivelés selon la couleur de séance annoncée - c'est le rythme et le dénivelé qui vont faire la difficulté de la séance
  2. Une petite boucle avec des jeux-exercices: seul ou par équipe, permettant de faire du renforcement musculaire et/ou du travail respiratoire et/ou un peu de coordination.

Un choix de couleur établi la difficulté de la séance: bleu/vert/rouge/noir - si vous venez sur un créneau qui ne nous semble pas adapté, nous pouvons vous refuser la pratique (raison de sécurité)

retrouvez les différentes créneaux de pratique de la marche nordique dans notre agenda

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau